AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On a toujours besoin de plus petit que soi ! [Pv Kael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jerry recherche son Tom
Jerry recherche son Tom
avatar
Messages : 375
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 21
Localisation : Hinhin

MessageSujet: On a toujours besoin de plus petit que soi ! [Pv Kael]   Sam 12 Mai - 13:52

Fait chier
Comment ça se met !
L'heure après les cours, l'heure où on se dit encore bonjour.
À cette heure-ci, on ne pense pas vraiment à ce qu'on va faire demain. À cette heure-ci, on songe même pas à ce qu'on va manger ce soir. On pense à maintenant, qu'est-ce qu'on va faire pour tuer le temps ? D'autres se donnent RDV à des endroits précis, d'autres encore vont se détendre dans des lieux calmes pour détendre leur matière-grise. Et la dernière catégorie va certainement profiter de ce temps de repos pour s'instruire plus que d'autres.
Et contre toutes attentes, c'est le cas de ce grand blond.

Il n'était pas le meilleur pour ça, d'un côté. Lui qui a toujours utilisé la force brute par le passé, force qui démange ses mains lorsque ses nerfs sont presque à bout. Mais il faut qu'il garde son calme, apprendre a relativiser aussi. Ce n'était pas chose aisée, mais sans ça, les risques de dégager et de se retrouver dans une vraie prison vont grandir. Et ça, pas question. Donc on participe aux cours, aux entraînements et autres trucs qui lui permettrons - plus tard - de réussir sa vie et de pouvoir narguer l'autre abruti qui le traitait de déchet jour et nuit.
Oui, enfin, il doit déjà apprendre à mettre un bandage.

C'est tout bête, tout stupide. Il se retrouve là, sur ce banc, au beau milieu du parc, dans le seul et unique but d'arriver a mettre correctement un bandage autour d'une plaie qu'il s'est fait dieu seul sait comment, sur le biceps droit. L'étude des premiers secours, au cas où si, sur le terrain, il arrive quelque chose et que l'équipe médical traîne en route, il faut bien se débrouiller seul en attendant. Ça n'arrive pas souvent, cependant, on ne sait jamais.

Il serait sans doute plus logique de demander de l'aide à une personne qui appartient à la partie médicale. Si seulement le blondinet ne faisait pas partie de ces grands bourrins fiers et bornés. Alors il galère, tout seul. Râlant quand il serre trop, grognant un peu lorsqu'il rate vers la fin.
    KAEL ▬ ... J'vais craquer, j'vais craquer, j'vais craquer...
Impatient de nature va, il va falloir apprendre les vertus pour continuer dans le métier. Ce n'est pas en étant ainsi qu'il allait devenir un sniper réputé et encore moins un soldat digne de ce nom, si il ne sait pas remettre un simple bandage.
    KAEL ▬ Rha ! F'chier !
Et sa main envoie loin la trousse de premier secours. Dans cet état, il redevenait ce crétin égoïste qui ne faisait pas attention aux alentours. Tant pis si ça heurte les pieds de quelqu'un, tant pis si cette personne voudra ensuite des excuses. Il n'a pas commis un meurtre, après tout. Il s'est juste énervé comme un gamin pour quelque chose qui nécessite de la délicatesse. Chose dont il n'arrive pas à faire preuve.

Alors il cède et commence à fumer. C'est mauvais pour la santé, tout le monde le sait, tant pis. Il est de ces nerveux qui ont besoins d'avoir une clope aux lèvres pour se calmer.
    KAEL ▬ ... Un problème ?
Sa voix était légèrement agressive sur les bords. Bien qu'il s'adresse à une fille, il était toujours sur les nerfs - malheureusement.
Plus qu'à espérer qu'elle ne fasse pas la morale sur le respect.


© Ruru

_________________
Bloup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
Jerry recherche son Tom
Jerry recherche son Tom
avatar
Messages : 375
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 21
Localisation : Hinhin

MessageSujet: Re: On a toujours besoin de plus petit que soi ! [Pv Kael]   Sam 12 Mai - 18:21



On a toujours besoin de
plus petit que soi
[Pv Kael]



Aujourd'hui, Harriet avait prévu de courir un peu. Après sa longue et dure journée, elle avait besoin de se vider la tête et de se défouler un peu. C'est pourquoi, aussitôt libre de ses mouvements, elle s'empressa de se rendre jusqu'à sa chambre afin de se changer. Mais pendant le trajet, elle prit le temps de mettre en place son emploi du temps de ce soir. Elle pensait qu'aller au salon serait une bonne idée. Elle pourrait peut-être y croiser Kaimana et lui raconter sa brise de bec avec son professeur de mathématique. Encore fallait-il que son amie soit présente. Peut-être était-il bien de laisser un mot à sa porte de chambre ? Perdue dans ses réflexions, elle ne prêta aucune attention au trajet qu'elle empruntait. Tout à coup, alors qu'elle ne s'y attendait absolument pas, quelque chose vint percuter ses jambes. Harriet bondit et poussa un cri de surprise. Elle écarquilla de grands yeux et comprit qu'il s'agissait d'une simple trousse de premiers secours. Elle fut alors étrangement soulagée et le démontra par un long soupir. Elle retrouva son calme et ramassa l'objet en question. Qui est-ce qui s'amusait à jeter des trousses de secours n'importe où ? Harriet jeta un coup d’œil autour d'elle, quelque peu irritée et aperçut un jeune homme à la chevelure blonde, installé sur un banc non loin d'elle. La trousse de secours semblait venir de lui puisqu'il n'y avait personne d'autre aux alentours et que les trousses ne tombaient pas du ciel par la simple volonté du saint-esprit. Harriet s'avança alors doucement de lui et le fixa pendant un long moment. Il en vint à lui demander si il y avait un problème. Un problème ? Euh, hors mis le fait qu'elle avait reçu une trousse de secours dans les jambes et qu'elle avait failli avoir une attaque (bon, quand même pas), il n'y en avait pas. Elle qui attendait au moins des excuses était servie. Elle prit une mine déconfite et préféra ne rien dire, par peur d'être tombé sur un garçon qui cogne tout ce qui ne lui plait pas. Il fallait dire que ce genre d'animal grouillait par ici. Certains avaient tout amassés dans les muscles pour se retrouver avec des cervelles aussi grosses que celle d'un moineau. Espérant se tromper, Harriet se contenta néanmoins de lui dire, sur un ton neutre.
    « — Aucun. Voilà ta trousse. Fais attention la prochaine fois que l'envie te prend de la lancer. »
Quelle idiote ! Parfois, elle se demandait si elle ne cherchait pas sa mort en faisant la morale à n'importe qui. Face à un type dans son genre, elle n'aurait aucune chance, aussi forte soit-elle. Bon, surtout ne pas perdre son calme et avoir l'air effrayée. Elle devait rester naturelle. Quoi qu'il en soit, elle ne comptait pas rester pour se laisser tabasser si c'est ce qu'il comptait faire. Elle avait d'autres chats à fouetter. Mais, ses yeux furent soudain attirés par un bandage posé sur le banc. Une idée lui traversa l'esprit. Qu'est-ce qu'il faisait avec un bandage et une trousse de secours, au milieu du parc ? C'est alors qu'elle entraperçu une blessure à son bras droit. Elle jeta un coup à cela avec un peu plus d'insistance. Il s'était battu, avait fini avec une blessure qu'il essayait de soigner lui-même ? Hum, c'était possible. Il avait besoin de désinfecter ça et d'y poser un bandage. C'est alors qu'elle lui demanda sur un ton un peu plus aimable.
    « — Est-ce que tu as besoin d'aide pour ta blessure ? »
Même s'il l'avait peut-être cherché, elle ne pouvait pas le laisser avec sa plaie dont il ne prendrait pas le temps de s'occuper convenablement. Donc, qu'il le veuille ou non, elle comptait s'en occuper. Sans attendre sa réponse, elle prit une unidose de désinfectant, en imbiba sur un morceau de coton et le passa sur sa plaie. Elle ne prêta même pas attention à ses réactions et se contenta de faire ce qu'elle avait à faire. Une fois la blessure désinfectée, elle saisit le bandage et l'enroula dessus de haut en bas afin de faire un bandage qui recouvrait toute la plaie. Puis, elle fixa le tout avec une épingle à nourrice qu'elle planta sur le bandage ce qui acheva son travail. Elle prit une mine satisfaite et s'exclama.
    « — Voilà comment on fait un bandage ! »
Elle sourit, fière de son savoir. Il fallait dire qu'elle ne faisait pas partie de la section médecine pour rien ! Assise du côté droit de l'inconnu, elle se releva en époussetant sa jupe. Il lui fallait maintenant partir si elle voulait avoir le temps de courir un peu avant de manger.

_________________
Bloup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
Jerry recherche son Tom
Jerry recherche son Tom
avatar
Messages : 375
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 21
Localisation : Hinhin

MessageSujet: Re: On a toujours besoin de plus petit que soi ! [Pv Kael]   Mar 15 Mai - 19:23

C'était toujours la même chose.
Partout, tout le monde, n'importe qui. Ils avaient tous cette envie refoulée de montrer à quel point ils sont doués dans un tel domaine. Dans le genre "hey, r'garde comme j'suis doué(e)". Rien qu'avec cette vision des choses en tête, il est difficile de voir une quelconque générosité dans les gestes d'un(e) autre. Non, aux yeux de ce grand blond, personne n'est généreux, il y a toujours un intérêt caché quelque part. C'est obligatoire, c'est obligé.
    [???] ▬ Est-ce que tu as besoin d'aide pour ta blessure ?
Une petite envie de lui demander si elle était bipolaire, aussi. Il y a moins de trente secondes, cette même brunette venait de lui parler sur un ton assez sarcastique. Bon, d'un côté, il n'a pas été très aimable non plus. Pas la peine de lui chercher des excuses. Qu'il soit sur les nerfs ou autre. Mais même en étant désagréable, il n'a pas eu le temps de dégager cette étrangère qui est venue faire une démonstration de ses compétences en matière de soin et ça, c'était réellement agaçant. Dans le fond, il voulait dire non. Pourquoi non ? Pour des raisons stupides.
    [???] ▬ Voilà comment on fait un bandage !
Et tu veux une médaille ? Cette pensée était cruellement ancré dans sa tête. Il voulait réellement l'envoyer bouler. C'était quoi ça ? Du bénévolat ou alors une preuve de prétention ? Ce petit sourire qui s'affichait devant lui, ce même petit sourire fier et quelque peu arrogant sur les bords. Oui, il psychote, mais venant d'un gars qui en a ras le bol de se sentir rabaisser, ça peut se comprendre. Un peu.
    KAEL ▬ Et tu veux quoi ? Un baiser ? Un câlin ? Une récompense pour ça ?
Il ne fallait pas compter sur un "merci" de sa part. C'est un homme et les hommes ont toujours cette foutue fierté qui vient foutre son grain de sel dans une quelconque affaire.
    KAEL ▬ T'me demande si j'veux de l'aide, mais à quoi bon puisque la miss voulait montrer à quel point elle est forte. Hein ?
Ces gens de la médecine. Ils font pas ça pour aider les autres. Non, ils font ça pour gonfler leur ego. Pour se dire "Ouais, j'peux sauver des gens, j'suis mieux que dieu en personne." et après vous regarder comme si qu'ils étaient plus haut. Sur un piédestal alors que nous sommes tout en bas. Puis merde, pourquoi est-ce qu'on doit apprendre à utiliser une trousse de secours pour de telles conneries ? Une lame chauffée posée sur la plaie et hop, plus d'hémorragie.
    KAEL ▬ Évite d'me faire le coup de j'voulais aider. Car une personne qui veut aider n'aurait pas ce petit sourire à la con que tu viens d'afficher.
Amen seigneur, il a toujours une aussi grande gueule. C'est précisé qu'il est difficile d'approche ? Ah non, c'est pas noté. Eh bah, voilà un Kael assez instable et très crû dans ses paroles. Capable d'envoyer paitre un adulte même si ça doit lui coûter un tête à tête avec le dirlo de l'endroit. Puis à quoi bon. Il a déjà du mal à rester relativement calme et la frustration de se sentir incapable est relativement chiant. Voir même, pire que chiant.
    KAEL ▬ Tsk. Je déteste les médecins.
Ou à proprement parler ; les gens de la section médecine. Murmuré tout en jetant sa boîte de secours à la poubelle qui se trouvait à côté. Lui demander pourquoi serait assez risqué en fait. Depuis tout petit, il ne supportait pas les hôpitaux, il détestait ces gens qui vous fixent d'un air bien calme alors qu'ils nous annoncent quelque chose de grave.
Mais stop.

Elle est jeune, elle. Ça se voit qu'elle est jeune, à en juger par sa tronche et sa taille. Elle doit avoir moins de dix-huit. Une novice, une apprentie. Bref, pas encore un médecin péteux en tout cas. Cependant, ne vient-il pas de s'en prendre à une cadette ? Ne vient-il pas de ressentir une petite culpabilité par rapport à tout ce qu'il vient de dire ? Méchant Kael, depuis quand tu te défoules sur des plus jeunes que toi ? Vas-y, tente de rattraper le coup - si tu y arrives, tout du moins. Au risque qu'on te prenne pour le vrai bipolaire dans l'histoire.
    KAEL ▬ ... Ouais, bon. C'est fait, merci quand même.
Rha, faut vraiment qu'il change cette voix du grand grincheux de service.
    KAEL ▬ Et si tu veux t'plaindre, je m'appelle Kael. Ils me connaissent à l'administration.
Ainsi que cette attitude "je m'en foutiste" qui mérite des claques.


_________________
Bloup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
Jerry recherche son Tom
Jerry recherche son Tom
avatar
Messages : 375
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 21
Localisation : Hinhin

MessageSujet: Re: On a toujours besoin de plus petit que soi ! [Pv Kael]   Mer 16 Mai - 20:03



On a toujours besoin de
plus petit que soi
[Pv Kael]


Elle s'en était plutôt bien sortie. Même si faire des bandages n'était pas son fort, Harriet était plutôt contente du résultat. Elle se souvenait encore du cours où elle avait appris ça et de son professeur qui avait passé l'heure à la sermonner parce qu'elle n'était pas foutu de faire un "truc de débutant aussi simple". Bah, tout le monde a ses points faibles ! C'est vrai qu'elle n'était pas très adroite pour certaines choses mais bon, dans son domaine, le massage entre autre, elle était très douée. Narguant intérieurement son professeur, elle eut à peine le temps de comprendre les paroles de son patient qu'elle en fut complètement ahurie. La bouche ouverte en un "O" de surprise et les yeux écarquillés, elle se contenta d'écouter le fond de sa pensée.

Euh, une récompense ? Pas vraiment. Elle n'avait pas vraiment pensé à ça. Et, si elle en voulait une, ce n'était surement pas un câlin et encore moins un baiser ! Franchement, elle avait une tête à réclamer ce genre de chose ?! Le rouge lui monta rapidement aux joues et s'évanouit lorsqu'elle entendit la suite de ce qu'il avait à dire. Montrer à quel point elle est forte ? Mais, en toute honnêteté, elle était prête à répondre qu'elle avait beaucoup de mal avec ça et que ce résultat était le fruit de plusieurs heures d'entrainement. Parce que pour ça, elle était vraiment gauche. Elle faisait soit un bandage qui n'était pas assez serré, ou bien, elle serrait si fort que le patient aurait pu se faire amputer le bras sur-le-champ. Bref, ce n'était pas une chose dont elle se vantait. Et puis, quel sourire à la con ? Harriet avala sa salive et commença à bouillir intérieurement. Non mais c'était quoi ça ? Il vidait ses nerfs sur elle ? Le brunette serra les poings et fronça les sourcils. Elle avait soudainement envie de lui balancer la trousse de secours en pleine figure pour le faire taire. Mais, alors qu'elle la cherchait des yeux, l'inconnu s'en empara et la jeta à la poubelle en murmurant son dégout pour les médecins. Harriet prit un nouveau une mine d'ahurie.

Après avoir ramassé une déferlante de réflexions en tout genre, elle eut presque des envies de meurtre. Elle ne comprenait pas vraiment ce qu'il venait de se passer mais tout ce qu'elle savait, c'est que certains points de son discours ne lui avaient pas plu. Depuis quand est-ce qu'on pouvait lui balancer des horreurs en pleine gueule, sans raison ? Elle était peut-être petite mais, elle n'était pas là pour servir de bouc émissaire. Énervée, elle se tourna vers le banc et lui balança un coup de pied. Une douleur vive la fit grimacer. Elle avait peut-être tapé un peu trop fort ... Frottant le bout de son pied meurtri, elle finit par se relever et atterrit nez-à-nez avec celui qui venait de la mettre en rogne.

Harriet fut à nouveau surprise par la réaction de son interlocuteur. A présent, il semblait avoir changé de comportement à son égard. Quelque part, on entendait comme des excuses dans ce qu'il venait de dire. Il l'a remerciait rapidement et se contenta de lui donner son nom, si toutefois elle avait l'intention de le balancer pour ce qu'il lui avait dit. Késako ? C'était quoi ce changement rapide de personnalité ? Bon, Harriet était mal placée pour parler car dans un sens, elle changeait de comportement comme elle change de chaussettes. En regardant un peu plus loin que le bout de son nez, Harriet finit par se calmer et elle tenta de comprendre. Hum, il semblait ne pas être un si mauvais bougre dans le fond, s'il était revenu la remercier et s'excuser à sa manière. Inutile d'aller se plaindre à l'administration. Et de toute façon, elle ne l'aurait pas fait car d'après elle, elle était assez grande pour régler ses problèmes toute seule ! Et puis, elle n'aurait pas apprécié d'avoir le directeur sur le dos, sachant comment était cet animal. Elle leva les yeux du sol et le dévisagea pendant un moment. Il était peut-être mal dans peau enfaite ? Oui, surement ça ! Pour ça même qu'il fumait, c'était pour se détendre ! Comme tous ceux qui le font d'après ce qu'elle avait lu. Inutile de lui faire la morale ou de s'énerver, ça ne servait à rien. Ce n'est pas comme si il avait insulté ses capacités à masser. Tiens, d'ailleurs, s'il ne regrettait pas ses paroles, Harriet se vengerait gentiment à sa façon quand elle en aurait l'occasion. Bah, gentiment, rien de bien méchant.

Ayant réussi à se calmer, elle se dirigea calmement vers la poubelle et récupéra la trousse de premier secours. Elle donna quelques coups dessus pour enlever les saletés qui s'y était déposées et la tendit au fameux Kael, le visage impassible.
    « — J'ai pas besoin de l'administration pour me défendre et puis, j'ai pas envie de te coller le directeur sur le dos. Qui sait de quoi il est capable celui-là ... »
Elle termina sa phrase sur un petit frisson et une expression de dégout. Oui, elle n'était pas méchante à ce point. Elle s'occuperait de le "punir" elle-même. Pour le moment, elle se contenta de lui poser une question assez simple.
    « — Ça te dirait un massage ? Tu m'as tout l'air d'être assez tendu ... »
Elle dit ceci en mimant avec ses mains un massage. Elle voulut accompagner son geste d'un sourire mais ce qu'il lui avait dit lui trottait encore dans la tête. C'est vrai qu'elle avait un "sourire à la con" ? C'était peut-être pour ça qu'on l'a traitait de gamine. Bon, alors, optons pour un visage impassible. Cependant, elle continua à vendre ses services et dans l'excitation, elle retrouva son grand sourire enfantin.
    « — Avec Harriet, sache que tout tes problèmes s'envoleront ! »
Elle prononça son dernier mot tout en faisant un bond et en levant les bras au ciel. Cependant, sa réplique était à revoir, ça ne rimait pas, ça ne sonnait pas très bien. Hum, pas top quoi ! Elle devait réfléchir à autre chose. Mais, plus tard ! Pour le moment elle se dirigea derrière le banc et tapota sur le dossier pour inviter le jeune homme à s’asseoir, effaçant son sourire pour afficher une mine sérieuse.



_________________
Bloup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
Jerry recherche son Tom
Jerry recherche son Tom
avatar
Messages : 375
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 21
Localisation : Hinhin

MessageSujet: Re: On a toujours besoin de plus petit que soi ! [Pv Kael]   Dim 20 Mai - 13:51

Nom d'un chien...
Qu'est-ce que ça lui étranglait la gorge de remercier et par la même occasion - d'une manière ou d'une autre - s'excuser. Enfin non, il ne s'est pas excusé. Il s'est juste vendu pour mieux assumer ses paroles après la petite déferlante de colère qu'il venait de dégager sur la petiote. C'est le péché de la colère - c'est tout bête. Monsieur s'énerve vite, s'acharne vite et il ne fait même plus attention à ce qu'il dit, tant que ça s'accorde avec ce qu'il pense, le reste lui importe peu.
C'est pour ça qu'il ne réagit même pas à son coup de pied.

Elle ne savait pas viser, à première vue et encore moins frapper. La miss venait tout juste de se faire mal alors qu'elle a tenté de faire mal. On peut donc dire qu'elle a très mal fait la chose. C'était comique, mais sans plus. Pas la peine de lui demander si elle allait bien ou non de toute façon. Elle fait partie de la castre des médecins, après tout. Pas la peine de se soucier de la santé de ces gens-là.
    [???] ▬ J'ai pas besoin de l'administration pour me défendre et puis, j'ai pas envie de te coller le directeur sur le dos. Qui sait de quoi il est capable celui-là ...
Tsk, c'est pas parce que ce type a fait l'armée toute sa vie qu'on est obligé de baisser les yeux en sa présence. Il en reste pas moins un homme et un homme n'a aucune chance face à toute une escouade, sauf si ce dernier cache son identité et devient subitement superman. De toutes manières. Kael n'avait pas peur d'avoir ce type sur le dos. D'où le fait que monsieur s'autorisait à faire ce qu'il voulait.
    [???] ▬ Ça te dirait un massage ? Tu m'as tout l'air d'être assez tendu ...
... Elle vient de proposer un massage à celui qui venait tout juste de lui gueuler dessus ? Profiter de l'offre ou pas ? Hm. C'est tentant, c'est bien tentant... Mais il n'était pas le genre docile de toute façon.
    HARRIET ▬ Avec Harriet, sache que tout tes problèmes s'envoleront !
... Mouais, y a mieux comme phrase à prendre en guise de slogan. M'fin, chacun son truc hein. Donc elle s'appelle Harriet ? Moins d'un mètre soixante dix et moins de soixante kilos, castre médecine qui plus est. Elle avait le profil d'un futur manipulateur d'os. Riet' rime avec miette, déjà.
    KAEL ▬ ... Avec Harriet, sache que tes problèmes tombent en miettes.
Prononce-t-il et ça, juste pour le plaisir de la corriger - ou de l'aider. Au choix. Mais bon, il n'allais pas cacher le fait que depuis deux jours, il ressent une foutue douleur au niveau de la colonne vertébrale. Comme si que quelque chose allait la lui arracher si jamais il ose tourner la tête d'un geste trop rapide.
    KAEL ▬ Si j'accepte, c'est parce que mon cou me donne légèrement envie de me décapiter moi-même depuis deux put-naises de journées...
Le fait qu'il se soit rattrapé est dû à sa douleur qu'il venait de ressentir, à l'instant. Se positionner au sol et tenir un fusil pendant plus d'une heure, ça fait atrocement mal - surtout si on en a pas l'habitude. Alors. Alors.
    KAEL ▬ ... En échange de ça, je. Euh. Ce que tu voudras ensuite.
Voilà, au moins, il n'aura pas l'impression de devoir quoi ce soit à quelqu'un. Eh oui, il est du genre à détester d'avoir une dette envers qui ce soit pour tout et n'importe quoi. Non parce que, dans son monde à lui, c'est donnant-donnant. On lui donne et il donne en retour.
    KAEL ▬ Ouais donc... T'es Kine-machin ?
Il n'a jamais réussis à prononcer ce mot entièrement et puis, il tentait de passer à autre chose, histoire d'oublier son côté détestable. Bien qu'à présent il est de dos à la jeune fille, bras croisé et installé sur le banc, pouvait-il au moins se dire qu'il était entre de bonnes mains ? Non, pas vraiment. C'est une FEMME. Et le peu qu'il sait des femmes c'est que niveau rancœur, ça dépasse plus de soixante pour cent à chaque fois. La preuve, miss sourit puis prend une mine sérieuse au quart de tour. Ce qui prouve qu'elle a été "touchée" par ce qu'il venait de dire...
Ah les jeunes.
    KAEL ▬ Par contre, si tu m'fais mal... Je te jure que je m'en souviendrais.
Mais tant qu'elle lui débarrasse de cette douleur qui lui tire le dos, tout peut passer. Absolument tout. Sa cigarette allait rendre l'âme dans à peine quelques minutes. Vu comment cette dernière se finissait à une vitesse folle sous son nez...
    KAEL ▬ ... Tch, j'ai presque plus de clopes en plus...
Et un petit râle pour accompagner le tout. Quel sale caractère.


_________________
Bloup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
Jerry recherche son Tom
Jerry recherche son Tom
avatar
Messages : 375
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 21
Localisation : Hinhin

MessageSujet: Re: On a toujours besoin de plus petit que soi ! [Pv Kael]   Dim 20 Mai - 17:54



On a toujours besoin de
plus petit que soi
[Pv Kael]


Il se permit de corriger son slogan. Et c'était pas mal du tout. C'était même mieux que celui qu'elle avait improvisé. Pour preuve, elle ne put s'empêcher de le répéter à voix basse, comme pour goûter à la rime qu'il avait trouvé à faire avec son prénom.
    « — Avec Harriet, sache que tes problèmes tombent en miettes ... OUAIS ! J'aime bien ! »
Les bras croisés, elle regarda en l'air, satisfaite. Dorénavant, elle se permettrait de le répéter à chacune de ses séances. Sauf si toutefois, elle trouvait quelque chose de plus intéressant pour le remplacer. A ce moment-là, elle le garderait en guise de souvenir. Quoi qu'il en soit, le patient à présent. Toujours posté derrière le banc, elle écouta attentivement son petit discours. Mal de cou ... Elle devrait réussir à remédier à ça. Il fallait juste lui laisser un instant pour réfléchir et trouver le massage le plus efficace pour ce genre de chose. Oh, mais avant ça, elle accomplirait sa petite vengeance, bien entendu. Rancunière, elle ? Non, pas du tout.

Intérieurement, elle eut un petit rire sadique mais ce dernier s'envola rapidement lorsqu'elle entendit la suite du discours de son interlocuteur. Ce qu'elle voudrait ? Vraiment ? Mais, qu'est-ce qu’elle voudrait ? Hum ... Pas facile de choisir. Elle voulait tellement de chose. Manger de bonnes pâtisseries, avoir tout un tas de livres sur les légendes dans sa chambre. Dans l'immédiat, elle aurait aimé trouvé un nouvel ours en peluche. Et oui, certaines coutures du sien avaient fini par rendre l'âme. Nounours avait donc du coton qui lui sortait du ventre, un véritable spectacle sordide, en effet. Ou bien, de quoi le recoudre suffirait mais encore fallait trouver quelqu'un pour le recoudre. Un chirurgien ferait l'affaire surement. En plus, ça lui permettrait de s'entrainer par la même occasion. Perdue dans ses pensées, elle fut surprise de trouve Kael installé, dos à elle, lorsqu'elle se retrouva ses esprits. Bon, elle réfléchirait après à ce qu'elle pourrait lui demander, s'il y tenait tant. Pour le moment, elle retroussa ses manches et jeta un œil au cou du jeune homme.

Tout en l'écoutant, elle finit par trouver la meilleure solution pour soulager ce gaillard dont la nuque semblait le faire souffrir. Elle s'autorisa, sans même lui demander, de relever son haut et de placer ses mains sous celui-ci pour avoir un peu plus de prise en main. Ah, mais avant, elle se devait d'accomplir son plan. En guise de vengance, elle promena tranquillement ses doigts sur la surface du dos de Kael, comme des petites araignées fourbes. Puis, elle choisit un emplacement ou la peau était la plus sensible, c'est-à-dire, la partie située juste au dessus de la clavicule. Bien gentiment, Harriet installa ses mains de chaque côté et avec un grand sourire, elle compta jusqu'à trois. Un ... Deux ... Trois !

Elle pinça un coup sec, pile à cette emplacement connu pour être sensible, ce qui avait sans doute dut donner une petite douleur vive au jeune homme. Harriet tira la langue, même si elle savait qu'il ne pouvait pas la voir étant placée derrière lui. Elle se précipita à commencer son massage au niveau de sa nuque pour l'empêcher de bouger ou de répliquer. Elle massa juste en dessous du cuir chevelu, de chaque côté et descendit petit à petit jusqu'en bas de la nuque. Elle appuya fermement et se mit à faire des cercles avec le bout de ses doigts. Une fois qu'elle fut sure d'avoir à peu prêt calmé le jeune homme, elle s'empressa d'ajouter à son intention.
    « — C'était ma petite vengeance, hum ! Et oui, je suis bien une masseuse-ki-né-si-thé-ra-peu-teu ! »
Elle articula chaque syllabe de son dernier mot comme si elle s'adressait à un enfant qui avait du mal à prononcer. Puis, elle fut attirée par l'odeur de la cigarette qu'il fumait. Celle-ci semblait presque fini. Harriet la fixa pendant un moment et repensa aux magazines qu'elle avait lu à ce sujet. Est-ce que ça détendait vraiment ? Est-ce qu'elle pourrait être plus calme après en avoir pris quelques bouffés ? Bah, une seule fois et juste pour gouter, ça ne faisait peut-être pas de mal. Tout en continuant à masser sa nuque, elle ajouta.
    « — Je ... pourrais juste essayer ça ? En guise d'échange ? »
Elle ôta sa main droite de sa nuque pour pointer son index en direction de la cigarette qu'il avait aux lèvres. Harriet ravala sa salive. Elle allait toucher un "truc interdit". Quelque chose qu'on lui avait toujours répété de ne jamais touché car sinon, elle serait une vilaine petite fille. Heureusement pour elle, personne n'était là pour le voir à part lui. Et puis, elle ne faisait que vouloir essaye, hein. Elle se remit de nouveau à pétrir la nuque de Kael, accélérant le rythme à cause de la nervosité.



_________________
Bloup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
Jerry recherche son Tom
Jerry recherche son Tom
avatar
Messages : 375
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 21
Localisation : Hinhin

MessageSujet: Re: On a toujours besoin de plus petit que soi ! [Pv Kael]   Jeu 24 Mai - 19:53

C'était une mauvaise idée.
Dans le fond, c'était sans doute une très mauvaise idée. Avec le temps, il avait certainement oublié à quel point il ne supportait pas qu'on le touche. Néanmoins, il avait quand même autorisé à la jeune fille de le faire. D'une certaine manière, mais il ne savait pas comment elle allait procéder et ça, c'était justement une erreur de sa part. Ca lui apprendra, la prochaine fois, il se renseignera.

Elle balada ses mains sous son haut. En touchant directement la peau. Et tout en fermant les yeux, le jeune soldat priait pour qu'elle ne touche pas directement certaines cicatrices. Ces balafres dont il en tirait aucune fierté tant elles étaient laides, tant elles déformaient son corps qui aurait pu être parfait, si seulement elles étaient pas présentes. Alors il se calme, évite de réagir rapidement ou brusquement pour éveiller les soupçons et la laisse faire.

Mais pour mieux regretter après. Une douleur vive se fit remarqué bien trop vite. Il grogna sur le coup, serrant les dents pour éviter de montrer son taux de mécontentement face à son geste. Quel sale coup bas, sérieusement.
    HARRIET ▬ C'était ma petite vengeance, hum ! Et oui, je suis bien une masseuse-ki-né-si-thé-ra-peu-teu !
Douce sensation d'être pris pour un con, sensation qui le titillait au plus profond de ses entrailles et dont l'idée de sortir une vulgarité n'est pas passé loin de ses lèvres. Tu perds rien pour attendre, sale peste. Petite gonzesse avec un sale caractère et des coups en traîtres, rha, il en avait des choses en tête, mais il s'abstient, il risque gros pour une fois.
    HARRIET ▬ Je ... pourrais juste essayer ça ? En guise d'échange ?
    KAEL ▬ Pas question.
Il n'a pas attendu une seconde plus pour y répondre. À peine elle avait fini sa phrase que c'est sortit tout seul et de manière assez direct, qui plus est. Néanmoins, il avait répondu sans réfléchir et répéter ce que les autres abrutis disent, ce n'est pas réellement son truc à lui.
Non lui, il allait tout lui expliquer.
    KAEL ▬ Moi aussi j'voulais essayer, résultat, je me foire les poumons et je triche pour me calmer. Dans le fond, ça m'aide pas vraiment et ça m'approche plus du cancer qu'autre chose.
Pour bien appuyer ses dires, il prit son couteau suisse afin d'ouvrir sa cigarette - presque fini - et faire regarder à la miss ce que cette dernière contenait.
    KAEL ▬ Regarde, tu vois ce qu'il y a dedans ? Avec ça, je risque de chopper une maladie cardio-vasculaires, des maladies de poumons, un cancer de la gorge et un infarctus. Toi qui est dans la castre de la médecine et même si t'es curieuse, tu fumes pas. Compris ?
C'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité, mais au moins il savait de quoi il parlait, d'une manière ou autre. Il sait qu'il manque de crédibilité dans ses paroles, puisque ses actes ne suivaient pas la donne.
    KAEL ▬ Parce que bon, moi j'ai bien l'intention d'arrêter de cloper... C'est facile d'y entrer, mais bordel que c'difficile d'en sortir.
Il jeta la cigarette dépecée et croisa les bras. Par la même occasion, il coupa net à la séance de kiné - même si ça commençait à le détendre -, mais garde tout de même son côté grincheux autoritaire
    KAEL ▬ Mais si mademoiselle est sûre d'elle... Vas-y hein. Après tout, tu sais ce qui risque de t'arriver si tu craques, le choix t'appartient, ma grande ~
Il sortit sa réelle dernière clope, celle qu'il venait tout juste de trouver au fond de sa poche et celle-ci accompagné d'un briquet bleu, question de couleur favorite. Il lui a tout expliqué, les risques et le reste, maintenant à elle de choisir si elle veut prendre le risque d'y plonger ensuite.
    KAEL ▬ Tu mets le bout de la cigarette - le mégot là - entre tes lèvres, t'allume le bout opposé et t'aspire.
Allait-elle devenir une accro, elle aussi ?


_________________
Bloup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
Jerry recherche son Tom
Jerry recherche son Tom
avatar
Messages : 375
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 21
Localisation : Hinhin

MessageSujet: Re: On a toujours besoin de plus petit que soi ! [Pv Kael]   Ven 25 Mai - 8:03



On a toujours besoin de
plus petit que soi
[Pv Kael]


Refus catégorique. Comment pouvait-il répondre aussi vite ? Et puis, elle ne voulait pas se droguer mais simplement essayer, histoire de savoir de quoi il s'agissait. Elle n'avait aucunement l'intention de continuer quoi que ce soit par la suite. Sa réaction automatique avait déçu la jeune Harriet, qui ne s'était d'ailleurs pas faite prier pour montrer son mécontentement. Mécontentement qu'elle avait exprimé par un soupir exaspéré. Elle pensait qu'en tant que son ainé, il refusait ce petit essai afin de la préserver des mal-faits de ce petit cylindre rempli de toutes sortes de cochonneries qui ne faisaient que vous tuez à petit feu. Et pour appuyer ces dires, il venait de lui expliquer ce qu'il en était de son côté.

Elle prêta une oreille attentive aux explications de cet habitué qui parlait de son vécu vis-à-vis de la cigarette. Un témoignage qui l'avait légèrement refroidis au passage. A dire vrai, ce n'était pas la cigarette qu'il avait éventré et qu'elle avait observé attentivement, l'air naïf, qui lui avait donné matière à réfléchir mais ces fameuses maladies qu'il venait d'énumérer. C'est sur, c'était pas très joli tout ça. Ou plutôt, pas très joyeux. Quoi qu'il en soit, elle était sure et certaine de ne jamais devenir dépendante de cette chose immonde. Mais, une simple fois, ça n'allait pas la tuer. Et, c'était une expérience personnelle à faire. Depuis le temps qu'elle voulait savoir le goût que ça pouvait avoir, la sensation que ça procurait. Bref, curiosité oblige.

Au passage, Harriet fut obligée d'interrompre son massage suite au mouvement de Kael. Ce dernier s'était débarrassé de son cobaye qui avait servi d'expérience pour démontrer à la petite masseuse que fumer était très mal, puis, il joua de nouveau le jemenfoutistedetavie, tout en cherchant dans sa poche de quoi nourrir le petit caprice d'Harriet. Cette dernière fixait avec des yeux de merlan fris la cigarette ainsi que l'objet qui servait à allumer cette dernière, Monsieur Briquet. Lentement, elle s'en saisit et suivit les instructions de son professeur.

Première étape, placer la cigarette entre ses lèvres. Précisément, le côté du filtre recouvert d'une couleur terne et sableuse. Le mégot, comme il venait de le dire. Très bien, jusque là, elle pigeait. Au même moment, l’excitation la faisait déjà trembler comme une feuille. Son petit cœur palpitait comme celui d'un oiseau tellement elle se sentait à la fois anxieuse et, étrangement, excitée d'essayer quelque chose de nouveau. Elle passe tout de même à l'étape suivante. Allumer la cigarette. Mon Dieu ! S'il subsistait un problème, c'était bien le briquet. Elle avait toujours eu peur de se bruler avec. Néanmoins, déterminée, elle prit son courage à deux mains et actionna la molette avec son pouce. Mais, rien. Pas de flammes. Elle recommence. Toujours rien. L'anxiété avait cédé la place à l’exaspération et maintenant, elle s'acharnait après le briquet pour produire une petite flamme, apte à allumer sa clope.
    « — Mais zuuut, allume toi ! Zut ! Zut ! Zut ! Allez ! ARGHHH ! »
Et, comme pour répondre à son acharnement, une petite flamme orange et flottant dans l'air s'échappa du briquet bleu. Harriet sourit, fière de son exploit, et approcha doucement la flamme du bout de la cigarette qui était placée entre ses lèvres. Cependant, en observant la flamme approcher de son visage, elle eut le réflexe d'enlever la cigarette de sa bouche et l'alluma, entre ses doigts. Une fois qu'elle aperçu un semblant de braise au bout du petit cylindre, elle prit une grande respiration. Et oui, elle préférait se calmer avant d'essayer. C'est ainsi qu'elle plaça la cigarette entre son index et son majeur, la porta à ses lèvres et aspira une grande bouffée. Et là ...

Elle sentit la fumée parcourir le même trajet que l'air sain qu'elle avait l'habitude de respirer. Cependant, cette fumée semblait lui bloquer la respiration, lui comprimer les poumons. Elle lui brûlait la gorge d'une manière atroce. Aussitôt, elle se mit à tousser, à cracher, essayant d'évacuer l'air souillé qui avait pénétré ses poumons. Harriet avait lâché depuis longtemps la cigarette qui avait atterri par terre, sous le pied de la jeune fille. Une fois qu'elle eut assez de souffle, elle s'empressa de l'écraser, tout en s'énervant après.
    « — Disparais, sale-Cof Cof ! monstre ! Cof cof ! Jamais, j'le-Cof cof ! jure ! Je toucherais plus- Cof cof ! jamais à ça ! »
Sa phrase fut hachée par une quinte de toux qui continuait à lui faire mal à la gorge. Les deux mains autour de celle-ci, Harriet essayait de retrouver une respiration normale. Elle y parvint au bout de quelques minutes et prit de grandes inspirations, comme pour vérifier si tout allait bien.

Ouf ! Enfin ! Cette fois-ci, elle avait retenu la leçon. Plus jamais elle ne toucherait à ça. Ça avait un horrible goût de fumée qui donnait plus l'impression d'asphyxier que de soulager. Si en plus d'être désagréable, ça ne pouvait apporter que des maladies, alors, Harriet était sure de son verdict.
    « — C'est sur et certain, je toucherais plus jamais à ça ! Le sensation est horrible, on passe son temps à tousser et ça sent mauvais ! J'ai une haleine de poulet cramé ! »
Maudite cigarette ! Dire que ce garçon, en revanche, en était accro et ne parvenait pas à s'arrêter. Elle comprenait un peu pourquoi il avait été réticent à lui en proposer puisque si, toutefois, elle avait apprécié, Harriet aurait fini au même stade que lui. Mais, elle n'avait pas l'intention de se lancer là-dedans et elle ne comptait pas non plus laisser son ami tel quel. Elle avait bien l'intention d'ajouter son petit grin de sel et de l'aider. Calmement, elle se réinstalla derrière le banc et tenta de passer, pour une fois, pour la grande sœur.
    « — Maintenant, au lieu de toucher à ça pour te détendre, te soulager, je sais pas, viens me voir pour un massage ! C'est largement plus sain que cette chose. D'ailleurs, je vais te prouver la puissance que détient un massage face au stress et à la tension. Allez, viens là et enlève ton haut ! »
Elle lui tendit son briquet et esquissa un grand sourire, prête à donner SA "technique bien-être".



_________________
Bloup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: On a toujours besoin de plus petit que soi ! [Pv Kael]   

Revenir en haut Aller en bas
 

On a toujours besoin de plus petit que soi ! [Pv Kael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ai besoin d'un petit coup de pouce sur la creation de POI
» Besoin d'un petit coup de main o/c
» mon ordi est t'il toujours proteger ?(résolu)
» Un petit bonjour / bonsoir !
» Petit Cafe Gratuit au McDo du 15 au 28 novembre
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Experimental Project - 0 :: Harriet Mihai-
Sauter vers: