AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Dim 27 Mai - 21:06

    Dans un coin de la bibliothèque, pas très loin d'une fenêtre, deux piles de bouquins formaient des remparts miniatures. Une tête blonde dépassait de l'ensemble. Un Schneider qui avait passé une fin de semaine bien chargée. Les mecs qui étaient passés devant le dortoir D avaient pu l'apercevoir transporter des cartons, en déposer quelques-uns chez les surveillants puis se relancer dans son ménage. Des costumes, des magazines, son matos, il n'y avait plus rien mais il referait le stock des premiers évidemment. Plus tard. Au cours du rangement, le blond avait retrouvé des objets dormant dans une boite à gâteau en métal. Ses doigts avaient effleuré le dessus avant de la disposer à un nouvel endroit.

    Ça ressemblait à un nouveau chapitre. Un nouveau départ fait dans le plus grand silence. Le blond avait quitté son ancienne formation de démineur presque comme un voleur. À l'exception des gradés concernés, personne ne savait quoique ce soit. Si Mark estimait que ses raisons ne regardaient que lui, il ne voulait pas non plus se plonger dans l'ambiance d'un départ. Pourtant du jour au lendemain, ses affaires avaient disparu de la salle habituelle. Du jour au lendemain, il avait commencé à sauter quelques dîners. Mauvais pour la santé, toutefois le temps était une denrée rare. Les exercices et les brouillons de projets l'occupaient. Ses lacunes l'agaçaient et son envie de savoir le dévorait. Tout était beau, tout était nouveau, mais l'allemand se réjouissait de son choix.

    Bon, peut-être pas en ce moment. Cahier grand ouvert, stylo en main, il somnolait, des mèches blondes tombant devant son visage. Posant son coude sur la table, son visage vint se poser contre sa main gauche. Un faible râle s'envola. Ses paupières se soulevèrent faiblement.

    « - Ça va sentir le grillé.. »

_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Dim 27 Mai - 21:21



Et la cervelle,
plutôt saignante ou à point ?
Libre


A ce moment-là, ses pas l'avaient guidé jusqu'à la bibliothèque, son lieu de prédilection. Elle connaissait tellement le chemin pour s'y rendre qu'à présent, elle faisait le trajet sans même jeter un œil à la route. Plongée dans son livre qui traitait de la mythologie et en particulier de Thor, le dieu du tonnerre dans la mythologie germanique, Harriet lisait à un rythme soutenu, tout en avançant jusqu'à sa destination et en mangeant une barre chocolatée qu'elle avait déniché on ne sait où. Son moyen de décompresser, hors mis les livres, c'était la nourriture. Plus gourmande qu'Harriet, ça n'existait pas. Elle dévorait, engloutissait tel un puits sans fond. Rien ne parvenait à la rassasier pour une journée entière. Si bien que cette barre chocolatée lui permettrait simplement de satisfaire sa gourmandise et rien de plus.

Mainte fois, elle avait inspiré la surprise aux cuisiniers qui n'en revenait pas qu'une fille d'un si petit gabarit puisse manger une telle quantité. Pour les scientifiques, Harriet s'avérait être un spécimen à étudier minutieusement. Mais, spécimen spécial ou non, elle se planta devant la porte de la bibliothèque et sortit pendant un instant de son livre, dans le but d'ouvrir la porte. Une fois cela fait, elle entra tranquillement dans la grande pièce et scruta les alentours. Apparemment, il ne semblait pas y avoir grand monde aujourd'hui. La brunette arbora un sourire comme pour exprimer sa satisfaction. Peu de monde signifiait que la bibliothèque serait calme aujourd'hui. Un lieu calme était propice à une lecture approfondie. Et oui. L'histoire de Thor l'intéressait et elle voulait la lire, bien tranquillement installée.

C'est pourquoi elle se rattrapa au moment où elle se dirigeait dans son rayon préféré. Son instinct l'avait poussé à aller s'installer en plein milieu du rayon pour continuer sa lecture. Mais, le souvenir des derniers évènements lui revinrent en mémoire. Si quelqu'un venait de nouveau la déranger et qu'elle faisait de nouveau tomber une étagère, les choses s'avèreraient plus compliquées. Elle n'avait pas prévu de réitérer l'expérience. Faute de quoi, elle se dirigea vers les tables réservées aux lecteurs exemplaires dont elle ne faisait visiblement pas partie. Croquant un morceau de sa barre chocolatée fondante à souhait, elle s'installa à une chaise, au plus grand des hasards. Lorsqu'elle tourna la tête à droite, elle aperçut une masse blonde. Son voisin de table avait formé une sorte de muraille de livres, comme s'il tentait de se protéger d'une invasion ennemi. Était-ce le cas ? Si oui, de qui ? Harriet fut curieuse de voir la frimousse de son voisin assez étonnant mais, elle n'aperçut qu'une chevelure blonde dissimulant toutes traces d'un visage.

Un peu agacée, elle réfléchit un moment. Puis, d'un mouvement vif, elle se leva de sa chaise, la remit à sa place et s'installa de l'autre côté du jeune homme. Elle s'assit, toujours en regardant droit devant elle et attendit. Le livre posé sur la table, la barre dans la bouche, elle finit par scruter son voisin dont elle aperçu enfin le visage. Ce dernier semblait épuisé et ses yeux clos en témoignaient. Il se sentait mal ? Harriet croisa les bras et s'affala sur la table, fascinée par le visage endormi de l'inconnu. C'était pas souvent qu'elle voyait des personnes somnoler sur une table de la bibliothèque et puis, le moindre prétexte était bon pour s'occuper, hein ! Grignotant sa barre, elle se contenta de fixer l'inconnu, muette pour une fois.



_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Mar 29 Mai - 21:26

    Ses paupières se fermèrent à nouveau. Ça n'aurait pas été surprenant de le voir piquer du nez, mettant par terre, une de ses piles. Les formules se métamorphosaient en sushi ou se dandinaient autour d'une énorme orange. Orange dont sortit un robot aux allures de Wall-E avec une culotte arc-en-ciel ainsi qu'une nuisette aux couleurs similaires. Ce dernier explosa en mille morceaux. Des équations jonchèrent un sol semblable à celui du réfectoire. Deux livres de cours géants se tenaient au fond de la pièce mais subitement, ils s'effondrèrent, l'endroit se brisant comme un miroir. Mark ouvrit lentement les yeux en soupirant. Est-ce qu'une perfusion de café permettrait d'arranger ça ?

    Mais il avait une drôle de sensation. Celle d'être épié. Sa tête se tourna doucement vers le seul côté sans rempart. Les yeux mi-clos, le blond jeta un œil à sa voisine, cependant son regard fut très vite attiré par la barre chocolatée. Faim. Sucre. Sans tergiverser intérieurement davantage, il s'avança puis mordit dans l'extrémité de la barre. Son regard se planta dans celui de la personne dont il touchait au bien et dès qu'il eut avalé le morceau, Mark déposa un baiser sur sa joue. Quitte à faire selon ses envies autant aller jusqu'au bout. Silencieux, le blond lui adressa un faible sourire. L'image nettement moins attrayante d'un de ses profs en colère lui fit replonger la tête dans son cours.

    Toutefois, il retourna à nouveau son visage à la recherche du titre du livre de sa voisine. Quelque chose sur la mythologie nordique.

    « - Hmmm... »

    Là, tout de suite, ça ne l'inspirait pas. D'un coup, ses doigts lâchèrent son style et il attrapa le bout d'une mèche de cheveux de l'inconnue. Mark la tritura en gardant son même sourire discret. Tant pis pour les révisions.

_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Mer 30 Mai - 21:50



Et la cervelle,
plutôt saignante ou à point ?
Libre


Profitant de cet instant de répit, le jeune homme s'était endormi, semblait-il. Et, nourrie par la curiosité, Harriet ne parvint pas à s'empêcher de contempler ses traits relativement fins mais typiquement masculins. Elle l'examinait comme une créature nouvelle qu'elle n'avait encore jamais vu à ce jour. Et pourtant, Dieu seul sait combien elle avait croisé des garçons mais il est vrai qu'elle ne s'était jamais attardée à les examiner de la sorte. Elle s'était toujours contentée de leur dos et puis voilà. Pourtant, à l'instant, elle était fascinée par ce spectacle nouveau qu'était le visage d'un blond endormi. Étrangement, cela fit écho dans sa tête à une princesse de dessin animé. La Belle au Bois Dormant. Hum, sauf qu'ici c'était le "Bel Endormi à la Bibliothèque". Dans un élan d'instinct, elle fut tenter de presser un doigt contre sa joue, comme pour tester la souplesse de celle-ci. Mais, au même moment, alors qu'elle approchait son index pour tâter la joue de l'inconnu, ce dernier semblait sortir des bras de Morphée.

Complètement paniquée, Harriet retourna à sa position initiale, immobile et fit semblant de s'intéresser à son ouvrage. Sur le coup, elle se demandait ce qui lui était passé par la tête. Et puis, elle s'en voulut aussi d'avoir en quelque sorte volé un instant d'intimité à ce dernier qui n'avait peut-être pas apprécié d'être observé au beau milieu de son sommeil. Minute ! Après tout, c'était sa faute à lui. S'il avait préféré être tranquille, il ne se serait pas endormi sur une table. Harriet tourna la tête vers lui et se contenta de le regarder d'un air assez neutre. Tout en même temps, elle croqua dans sa barre chocolatée et la garda en main. Cependant, elle aperçu le blond s'approcher de sa friandise et en chiper un morceau. Hein ? Mais, il manquait pas d'air celui-là ! La jeune fille émit un "Hé !" mécontent et afficha une expression quelque peu agacée. Quand est-ce qu'elle lui avait donné la permission de goûter à sa barre ? C'était déjà dur de dégoté un trophée pareil alors elle n'était pas d'accord d'en offrir au premier venu, tout beau garçon qu'il soit.

Alors qu'elle s'apprêtait à l'enguirlander comme il se doit, ce dernier acheva son coup en l'embrassant sur la joue. A cet instant, Harriet eut l'impression de poser la main sur une clôture électrifiée dont elle reçu une décharge fulgurante. Elle fut surprise à tel point qu'elle cligna des paupières un bon nombre de fois, prenant le temps de comprendre ce qu'il s'était passé. Lorsqu'elle comprit enfin, elle se figea pendant plusieurs minutes, bouche entrouverte, yeux écarquillées et elle prit le temps d'accuser le coup. Mais, qu'est-ce qu'il lui prenait à celui-là ? Comment avait-il pu osé faire ça ? Elle était à la fois embarrassée mais aussi furax face à ce blond qui se faisait passer pour un type épuisé et bosseur mais qui profitait de la moindre occasion pour voler un morceau de barre chocolatée et un bisous sur la joue d'une fille comme Harriet. Ce qui la sortit de sa léthargie fut la sensation d'être touchée au niveau de sa chevelure. Une de ses mèches semblait être attrapée par ce jeune homme qui affichait un petit sourire qui lui paraissait presque malicieux. Harriet tourna la tête vers lui d'un mouvement robotique et d'un seul coup, elle recula brutalement en arrière pour s'échapper et récupérer sa mèche brune. Elle atterrit sur les fesses, sa chaise renversée qui s'était fait un plaisir de l'accompagner dans sa chute.

Une petite douleur lui parcourut le coccyx mais, elle n'y prêta que peu d'attention et se releva comme une furie. Elle s'immobilisa et fixa le blond pendant un moment. Puis, elle avala sa salive et bafouilla à son intention.
    « — N .. non ... mais ... Ça ... Ça va pas ?! Qui t'a autorisé à croquer dans ma barre et d'me... enfin ... me ... »
Elle frotta sa joue qui avait tourné au rouge pivoine. Et dire que c'était son premier bisous sur la joue ! Comment est-ce qu'il avait pu faire ça ! Harriet prit une mine boudeuse quand son regard fut attiré vers la barre chocolaté qu'elle avait délaissé sur la table au moment de sa chute, près de son livre et, en prime, du jeune homme. Elle fixa sa friandise, comme si cette dernière était désormais prise en otage et qu'elle soit dans l'obligation d'y renoncer. Lentement, elle prit une grande respiration, espérant retrouver son calme. Et pourtant, ses joues la brulaient comme jamais si bien qu'elle se sentit stupide. La sensation du baiser lui revint en boucle, si bien que ses jambes se mirent à flageoler. Non ! Restons calme ! Elle n'allait quand même pas se démonter pour si peu. C'était juste un petit bisous ! Elle avala de nouveau sa salive et s'installa lentement jusqu'à sa chaise et ne jeta pas un seul coup d’œil à cet étrange personnage. Elle récupéra sa barre en faisant courir ses doigts jusqu'à celle-ci et ouvrit son livre, tout en continuant à grignoter son petit délice. Elle tentait de se persuader qu'elle avait rêvé. Oui, un rêve ! Dans l'histoire, c'était peut-être qui était fatiguée au final. Surement. C'est pourquoi, elle se contenta de tourner les pages de son livre nerveusement afin de se changer les idées. Chose bien compliquée. Dans un sens, elle avait envie de s'égosiller jusqu'à ne plus avoir de voix mais dans un autre, l'envie de retenter ce genre de chose la faisait rougir davantage. Il est vrai qu'elle n'avait eu que quelques secondes pour expérimenter cette sensation nouvelle. Et, d'un côté, si elle s'était trouvé très gênée face à cette situation qui lui faisait perdre ses moyens, elle aurait aimé goûter un peu plus longuement à cet effet sur lequel elle voulait mettre des mots.



_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Ven 1 Juin - 22:07

    Ça, c'était de la réaction. Il ne s'attendait pas à quelque d'aussi extrême dans le style ''probable vierge effarouchée''. Mais de là à reculer aussi brusquement... Franchement amusé, le blond la détailla sans bouger d'un pouce. Pas très galant, parce qu'il aurait pu l'aider à se relever, sauf qu'elle semblait être tellement choquée, qu'elle aurait – avec raison — eu peur d'un mouvement de sa part. Autorisé ? Quelle drôle d'idée. C'était pas en demandant l'autorisation qu'on découvrait des réactions intéressantes. Comme si Mark venait de mettre la main sur son cobaye du jour, il se mit à suivre le moindre de ses mouvements, à étudier toutes ses expressions préparant son prochain coup.

    Du point de vue schneiderien, la fille ressemblait à un petit animal craintif mal à l'aise. De quoi était-elle capable ? De le gifler s'il allait trop loin ? Il aimait bien faire ce genre d'expérience mais pas le ''si je fais ça, est-ce que ça fait mal ?''. Non pour ça, un cobaye désigné d'office faisait parfaitement l'affaire. En cas de coupure ou autre mésaventure toute aussi agréable. Il valait mieux que ce soit quelqu'un d'autre qui ait mal plutôt que lui. Là, ce n'était pas le cas. En enquiquineur chevronné, Mark se leva une bonne dizaine de minutes plus tard. Afin que le petit animal se calme. Un peu. D'un pas lent, il s'approcha, se plaça derrière et se pencha sur le livre, son visage se mettant juste à côté du sien. Sa main arrêta quelques pages puis les fit tourner comme si le contenu le passionnait. Alors que franchement hein..

    Le manège cessa lorsqu'un détail attira son regard. Manger du chocolat avec la chaleur ambiante. Mauvaise idée. Baissant son visage, le blond embrassa le coin des lèvres de sa victime, là où une petite tâche de chocolat avait pris place. Le contact ne dura que quelques secondes. Il voulait juste la tester quitte à ce qu'elle intègre plus tard le groupe de filles l'évitant dans les couloirs. Paré de son air le plus innocent, avec petit sourire adorable en prime, il se redressa avant de partir en direction des rayonnages. Son corps s'arrêta à l'entrée de celui de technologie, sciences appliquées. Et hop, un bouquin au hasard. Le contenu ne comptait pas. Fallait juste pas trop coller la demoiselle.

_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Dim 3 Juin - 21:11



Et la cervelle,
plutôt saignante ou à point ?
Libre


Il semblait que tout soit revenu à la normale. Après un moment de répit, Harriet était à peu prêt parvenue à retrouver son calme. Cependant, le blond l'inquiétait encore. Ce silence ne présageait rien de bon. C'était certain. Lorsque ce dernier reprit du service, la brunette sursauta sur sa chaise et se plongea plus que jamais dans son ouvrage. Elle tentait de se concentrer sur sa lecture mais relisait sans cesse la même ligne et ne parvenait pas du tout à en comprendre le sens. Elle entendit ses pas se rapprocher d'elle et lorsque ce dernier se posta derrière son dos, elle ravala sa salive, manquant de s'étouffer avec. Qu'avait-il prévu de faire ?

C'est alors que le visage du jeune blond se posta à sa droite, placé à quelques centimètres du sien. La brunette sentit ses pommettes rougir à nouveau. Que cherchait-il à faire, bon sang ? La gêner ? Si oui, c'était réussi ! Elle continua de feindre une lecture imperturbable mais sans succès. Puisque ce dernier se permit d'arrêter et de faire défiler les pages comme bon lui semblait. Si bien qu'Harriet commençait à croire qu'il était lui aussi intéressé par la légende du dieu du tonnerre. Elle baissa très légèrement sa garde et pensa pendant un instant qu'il n'était peut-être si bizarre que ça. Un intérêt commun ? Peut-être ... ou pas. Elle croqua de nouveau dans sa barre dont la fin approchait à grands pas et avala sa bouchée. C'est alors qu'en jetant un coup d’œil sur le côté, elle remarqua le regard mauve de l'étranger la fixer. Elle détourna aussitôt les yeux et eut à peine le temps de se demander ce qu'elle pouvait bien avoir au visage quand, soudain, ...

... elle sentit un contact sur la commissure de ses lèvres. Harriet eut le réflexe de crier un "Ah" de surprise suite auquel elle plaqua ses mains sur sa bouche. Son visage vira au rouge vermillon jusqu'aux oreilles. Elle fut parcourut par des frissons et ses lèvres se mirent à trembler. Malgré sa tête qui bouillonnait comme une cocotte en pleine ébullition, elle parvenait à repenser à ce qu'il venait de faire. Il l'avait embrassé ... au coin des lèvres ! Il avait osé ! Harriet retira ses mains de devant sa bouche et laissa tomber sa tête sur la table. Le choc lui donna un peu le tournis mais elle se contenta de fermer les yeux pour y voir plus clair. Il était louche, il était décidément très louche ! Et comment avait-il osé faire ça ? Il n'en avait pas le droit ! C'était interdit, puni ! Harriet n'allait pas laisser passer ça ! Ou bien ... est-ce que c'était ... une déclaration d'amour ?! C'était un admirateur ? Mais, si c'était ça ? Comment réagir ? Elle ne connaissait rien à tout ça et n'avait pas franchement prévu d'avoir la moindre connaissance en la matière pour l'instant. Enfin, admirateur ou pas, là n'était pas le problème. Le problème est qu'il s'était permis un peu trop de choses. Choses qui mettaient Harriet dans tout ses états. Elle resta pendant plusieurs minutes, la tête posée sur la table, respirant un maximum afin de retrouver un peu de calme. Mais dur de retrouver sa paix intérieur quand on était hantée par un visage qui se rapproche du sien pour finir son chemin à mi-chemin de ses lèvres.

Harriet se releva soudainement et agita la tête. Elle essayait de chasser cette image de son esprit, sans pour autant perdre sa couleur qui lui donnait la chance d'entrer dans la grande famille des légumes. Puis, elle se tourna sur le côté et tenta de se tenir sur ses deux jambes aussi faibles que celles d'un faon. Puis, elle s'empara de sa barre, se dirigea à pas de loup jusque vers le rayon où se trouvait le blond et observa un moment. Elle observa se dernier scruter les rayonnages de livres. Ayant peur qu'il la remarque, elle se cache rapidement au bout du rayon et laissa entrevoir la moitié de son visage qui observait attentivement les mouvements de l'inconnu. Harriet ressemblait à un chat curieux et craintif qui observait les moindres mouvements d'un individu qui tentait de l'apprivoiser. Au moment où elle sentit le regard de cet étrange personnage se tourner vers elle, elle se cacha sur le côté de l'étagère et murmura, d'une manière soulagée.
    « — C'était moins une ... »
Elle se demandait réellement pourquoi son instinct la poussait à rester ici pour se faire encore "attaquer". Peut-être un petit côté masochiste ?



_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Mar 5 Juin - 19:55

    Parvenu à la moitié du livre, le blond redressa la tête. Au lieu de regarder en direction de la demoiselle, ses yeux balayèrent l'étagère située à sa hauteur. Au bout de quelques minutes, son visage se tourna vers sa chaise abandonnée. Et plus aucun signe de sa voisine. Etait-elle partie en laissant volontairement le livre sur la table ? Doucement, il s'approcha du début du rayonnage lorsqu'un murmure l'arrêta. Une toute petite voix entendue récemment. Elle était bel et bien dans les parages. Alors ça voulait dire qu'elle attendait de le voir arriver. La brune l'avait aussi probablement vu avec le livre en main. Elle le savait donc occupé.

    A pas feutrés, le blond recula puis tourna au bout pour entrer dans une nouvelle allée. Il la remonta pour arriver à la hauteur de la demoiselle. L'Allemand comptait bien profiter de l'effet de surprise. Un avantage non négligeable dans le cas présent. Aussi surgit-il à ses côtés, sans lâcher un seul mot. Son visage se penchant vers le sien et ses lèvres déposant un chaste baiser sur les siennes. Attrapé ! Un micro-sourire aux lèvres, satisfait de sa partie, Mark s'en retourna ranger le bouquin. Pas vraiment de mérite, l'inconnue ressemblait à une biche sans défense. Raison pour laquelle il choisit de s'arrêter là, alors qu'il aurait pu balader une innocente.

    Les mains dans les poches, il repartit s'asseoir sans s'inquiéter des conséquences de ses actes. Au pire, la demoiselle finirait par terre, choquée, comme toute à l'heure. Se saisissant d'un crayon à papier, il se mit à griffonner une formule sur son cahier. L'extrémité du crayon s'approcha de sa bouche. Ses dents mordillèrent le bout de bois alors que ses doigts tapotaient sur la table. Autant dire que ses pensées ainsi que ses préoccupations avaient été propulsées loin de la bibliothèque. Mais si on ne pouvait plus se distraire... Où allait le monde ?

_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Ven 8 Juin - 22:50



Et la cervelle,
plutôt saignante ou à point ?
Libre


Maintenant, elle comptait essayer de lui faire peur à son tour. C'est pourquoi, elle prit l'initiative de livrer à découvert la moitié de son visage afin de jeter un œil aux mouvements de sa cible. Mais, comme par enchantement, le fameux blond avait disparu. Harriet en resta complètement stupéfaite. Où était-il passé ? Il n'était quand même pas parti sans qu'elle fasse attention à ça ? Elle jeta un coup d’œil à la table mais rien. Elle observa attentivement le rayon une nouvelle fois mais toujours rien. Donc, pas d'hallucination. Harriet se colla contre l'étagère, complètement perdue. Peut-être était-il tout simplement parti. Après lui avoir infligé toutes sortes d'expériences nouvelles, il avait décidé de prendre congé. Pourquoi pas.

Persuadée de sa théorie, Harriet jeta néanmoins un dernier coup d’œil à l'allée. Une fois qu'elle eut fini, elle se retourna et tomba nez à nez avec l'inconnu. Sans qu'elle ait le temps de réagir, le visage de ce dernier se rapprocha dangereusement du sien jusqu'au moment où ... elle sentit ses lèvres rencontrer les siennes. A cet instant précis, Harriet fut complètement transformée en pierre. Elle se figea, la bouche légèrement entrouverte. Elle ne prêta aucune attention au départ victorieux de son tyran. Pour le moment, son cerveau était dans un néant total. Quand ses esprits lui revinrent peu à peu, elle eut l'impression d'avoir embrassé une braise fraichement retournée. Harriet plaqua ses mains devant sa bouche et étouffa un cri. Cri d'horreur ? Pas vraiment. C'était sa surprise qui se manifestait seulement maintenant. Dans sa tête, une pagaille des plus complètes régnait. Tout ce à quoi elle pensait, c'était retrouver le coupable et l'étriper pour de bon. Comment avait-il pu faire ça ?

Harriet s'enflamma subitement et entra dans l'allée. N'apercevant personne, elle fit demi-tour et retrouva l'inconnu à la table où il était initialement installé. Si elle avait été un robot, à coup sur aurait-elle dit "CIBLE VERROUILLÉE" . Mais, elle n'en était pas un. C'est pourquoi, elle se contenta de se diriger d'un pas vif et précis jusqu'à la chaise où IL était assis. Une fois arrivée à destination, elle cramponna son haut et s'arrangea pour se trouver face à face avec lui. C'est alors qu’elle explosa.
    « — Comment ... Comment t'as pu ... Pourquoi ... Comment t'as pu faire une chose pareille ?! Dire que c'était ... mon premier ... »
Elle le secoua de toute ses forces et relâcha petit à petit la pression qu'elle effectuait sur son haut. Elle finit par le lâcher complètement et plaqua ses mains devant sa bouche, morte de honte. Elle réfléchit un moment et eut soudain un éclair de génie.
    « — Ah oui ! Je vais me désinfecter les lèvres ! Comme ça, c'est comme si rien n'était arrivé ! Je pourrais oublier ... Mais non ! Ça va rien effacer du tout ! OH NON ! Comment je peux faire ?! Ou, j'ai entendu dire que l'eau bouillante, c'était efficace aussi ... NOOON, je peux pas faire ça ! »
Harriet se frottait les cheveux et tapait des pieds. Elle avait l'impression de devenir complètement folle. Dire que durant tout ce temps, il ne lui était jamais arrivée de telles choses. Pourquoi est-ce qu'il avait fallu que ça lui tombe dessus ?



_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Dim 10 Juin - 17:37

    Sa tête se redressa mollement en direction de la brune. Tiens une éruption volcanique. A tous les coups, des projections de lave allaient se coller contre son visage. Maintenu par l'uniforme, Mark émit un petit « Hm ». Voyons voir ce qu'elle allait dire. Tout en prêtant une oreille attentive, il posa son crayon et quand la phrase s'acheva, un sourcil se haussa. Trop facile. Ah c'était pas une devinette ? Tant pis.

    « - Premier baiser ? »

    Sur que c'était pas extra de se faire voler son premier baiser par un inconnu dans un lieu aussi ouvert. Problème de conscience, aucun. Par contre, si la demoiselle pouvait arrêter de le secouer comme un prunier... Ce qui arriva et une fois relâché, le blond l'observa avec la même curiosité qu'un chercheur observant une souris dans un laboratoire après avoir injecté un liquide précis à la pauvre bestiole.

    Pas souvent qu'il avait la chance, l'occasion de voir ce type de réaction. Extrême. Extrêmement drôle. Extrêmement distrayant. Les idées de la brune lui paraissaient par contre à la fois bizarres et risquées. A la rigueur, il aurait suggéré un bain de bouche, sauf qu'il n'avait pas poussé jusqu'à ce stade. Tout en se frottant le menton, Mark balaya la salle du regard.Y avait bien une possibilité mais allait-elle oser ? Reprenant son crayon en main, le blond visa un élève assis, tranquillement, dans un coin entrain de lire. À première vue, la cible ressemblait à un garçon calme, timide si on considérait sa façon de se tenir et les petites regards jetés à droite ou à gauche. Comme s'il craignait quelque chose. Le genre facile à surprendre, parce qu'après un laps de temps, il se détendait et baissait sa garde.

    « - Tu peux toujours aller embrasser ce type. »

    Comme si c'était évident. Comme si tout le monde en était capable. Mais en attendant la demoiselle aurait un nouveau souvenir. Avec un peu de chance, ce serait le premier de l'autre et ils pourraient faire une belle chaîne de première fois.

_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Dim 10 Juin - 23:47



Et la cervelle,
plutôt saignante ou à point ?
Libre


Elle ne parvenait pas à se calmer. Alors que depuis tout ce temps, elle ne cessait de marcher en formant des cercles et de se frotter la tête comme une folle, la voix du blond retentit de nouveau. Harriet se tourna vers lui, l'air furieux. Qu'est-ce qu'il avait à la ramener encore une fois celui-là ? Il n'en avait pas suffisamment fait comme ça ? D'un mouvement automatique, Harriet jeta un œil au jeune homme que l'audacieux inconnu pointait avec son stylo. Sur le moment, la jeune fille ne comprenait pas où il voulait en venir. C'est alors qu'une remarque résonna dans sa tête. L'embrasser ? Mais pourquoi faire ?

Pourtant, Harriet eut le réflexe d’acquiescer et de commencer à s'avancer vers lui. Puis, subitement, elle s'arrêta. Pourquoi s'apprêtait-elle à aller voir un garçon qu'elle ne connaissait pas pour l'embrasser ? Ou, plus simplement, pourquoi obéissait-elle à ce type qui ne faisait que de se moquer d'elle ? La masseuse fit demi-tour et se planta pour fixer droit dans les yeux son tyran. Elle se mit alors à gronder.
    « — Mais, pourquoi est-ce que j'irais embrasser ce garçon, hein ? Ça ne changera rien au fait que tu m’as ... embrassé. »
Son hésitation avait été accompagné d'une mine honteuse. Elle n'arrêtait pas de repenser à ce qu'il venait de faire. La scène du baiser lui revenait à l'esprit comme une image qui ne cesse de tourner en boucle. Si bien qu'elle sentit la colère monter en elle. Délaissant son visage rougie par la honte, Harriet tenta d'adopter une expression impressionnante. Elle s'approcha à nouveau de l'inconnu et se mit à taper du pied droit, tout en lui demandant avec hâte.
    « — Dis moi pourquoi est-ce que tu as fais ça ! Ça te plait de martyriser une pauvre innocente ? »
A moins qu'il ne lui trouve une bonne raison, Harriet sentait qu'elle n'allait pas tarder à s'emporter. Bientôt, elle n'aurait plus qu'une seule solution pour obtenir une vengeance digne de ce nom : mettre en place le plan "Contre-Attaque". Plan qu'elle venait de concocter spécialement pour ce cher blond qui s'était donné un peu trop de liberté à son égard.



_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Jeu 14 Juin - 23:29

    Echec de la diversion. Pourtant la brune était bien partie mais elle avait réalisé à la dernière minute un fait important. Les personnes les plus influençables n'étaient pas forcément celles qu'on croyait. Et tout en soutenant sagement le regard de la masseuse, Mark réfléchissait à son erreur de jugement. Petite, tenace, il n'arriverait pas à s'en débarrasser facilement. Manquerait plus qu'elle lui demande d'assumer ses actes. LA phrase faisant flipper venant d'une fille. C'était comme si d'un coup, on vous menottait ou on vous attachait. Heureusement, cette chouette idée n'avait pas surgi dans l'esprit de l'inconnue.

    Qui tapait maintenant du pied. Des élèves commençaient à lever la tête, intrigués à la fois par le vacarme et la scène. Mark joua avec son crayon en comparant avec des situations antérieures plus ou moins similaires. Avec certaines, la gifle serait tombée depuis bien longtemps. À cette pensée, le blond se frotta la joue. Entre une demoiselle qui lui en collait une puis continuait son chemin et une qui persistait sans recourir à la force, il ne savait pas ce qui était le mieux.

    « - Non, j'en suis sincèrement désolé... En même temps, comment pouvais-je savoir qu'il s'agissait de ton premier ? »

    Ils avaient pas encore des bulles au-dessus de leur tête indiquant leur parcours. Toutefois le blond avait beau dire ça, il fallait comprendre ceci Oui et c'était instructif.. Mais le ton embarrassé employé en aurait induit en erreur plus d'un ou d'une. Se levant, le blond se pencha vers la demoiselle. Son air devint soudain bien grave. Ses paupières se baissèrent alors qu'il secouait lentement la tête de droite à gauche.

    « - Mais tu me sembles bien peu sur tes gardes... Imagine si tu étais tombée sur quelqu'un de mal intentionné ? Sur quelqu'un qui aurait eu une autre idée en tête ? »

    C'était risqué comme approche mais pour noyer le poisson, Mark ne voyait pas d'autre solution.

_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Jeu 14 Juin - 23:34



Et la cervelle,
plutôt saignante ou à point ?
Libre


S'il fallait donner l'un des principaux défauts d'Harriet, ce serait son côté rancunier. Jamais elle n'oubliait de rendre la monnaie de sa pièce à quelqu'un. En l’occurrence, cet individu qu'elle venait de rencontrer de manière totalement inhabituelle n'était pas près d'en avoir fini avec elle tant que la jeune masseuse ne se serait pas vengée dans les règles de l'art. Pour l'instant, son plan de "Contre-attaque" était en train de mijoter dans son cerveau tandis qu'elle attendait une réponse du blond. Et tout à coup, celui-ci fut touché par la sagesse divine. Alors qu'Harriet imaginait passer des heures encore pour en obtenir, l'inconnu lui offrit des excuses qui avaient amplement satisfaites la kiné'. Ce fut pour elle comme une première victoire. La tension redescendit et la brunette se mit à esquisser un sourire semblable à quelqu'un qui viendrait de gagner au Loto.

Bien qu'il ne puisse jamais réparer la perte de "son premier baiser", Harriet se contenta de ses excuses pour le moment. D'une voix légèrement crue mais calme, elle croisa les bras et prit un air d'ainée.
    « — En même temps, quelle idée d'... d'em... d'embrasser quelqu'un sans prévenir. Enfin, ça ne changera rien à ce qu'il vient de se passer. »
Toutefois, Harriet lâcha un soupir et respira bruyamment, histoire de montrer qu'elle n'oubliait pas ce qu'il venait de se produire. Le calme semblait être revenue. D'ailleurs, ce calme fut coupé par le jeune homme qui venait juste de se lever et qui se penchait à présent vers l'adolescente. Plus que jamais, Harriet le scruta de manière méfiante, tout en se demandant ce qu'il préparait. Dommage qu'elle n'est pas prévue une arme "secrète" sur elle. S'il venait à tenter quoi que ce soit, elle aurait sans doute pu l'utiliser. Peu rassurée, elle sursauta au moment où une voix grave résonna.

Quelqu'un de mal intentionné ? Une autre idée ? Il essayait encore de l'embobiner. Harriet en était sure et elle resta sur ses gardes. Mais, quelque chose la tracassait : quelle idée ? A quoi faisait-il allusion ? Lire un livre, ne sonnait pas comme quelque chose de malsain et papoter normalement non plus. Donc, il devait sans doute parler d'autre chose. Une minute ! Mal intentionné, cela pouvait être quelqu'un qui aurait sans doute voulu lui jouer un sale tour ! Et, pour jouer un sale tour à Harriet, il fallait au moins lui piquer sa barre chocolaté ou bien salir les pages de son livre. C'était surement ça l'idée. Finalement, il avait peut-être raison. Elle aurait put tomber sur pire que lui. Mais, cela ne justifiait pas ce qu'il avait fait, loin de là.
    « — C'est vrai que j'aurais pu tomber sur pire que toi. Elle fit une pause et reprit, les bras croisées et une main sous le menton. Si on avait osé me prendre ma barre chocolatée ou qu'on m'avait sali mon livre, j'aurais été encore plus furax ! »
Harriet acquiesça comme pour appuyer son avis et sourit, bêtement. Il n'était pas si stupide que ça ou méchant, finalement ! Il savait relativiser les choses lui ! La brunette se dit qu'il faudrait qu'elle en prenne de la graine.



_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Sam 16 Juin - 19:15

    C'était plutôt commun comme idée, non ? Debout, Mark s'amusait de son air méfiant. La petite créature ne lâchait pas le morceaux. Son plan fonctionnerait-il ? Pas évident à dire mais une chose était sûre, elle réfléchissait. Profitant de cet instant de répit, le blond posa une main sur le dossier de sa chaise, la tira puis se rassit en restant face à elle. Ça semblait marcher pas trop mal pour le moment. La brune acquiesçait et allait même dans son sens. Deux bons points. Il n'avait qu'à continuer sur cette lancée. Plus elle parlerait d'autre chose, moins leur petit incident lui reviendrait en mémoire.

    « - Salir ton livre ? Y a des gens aussi indélicats ? Certaines personnes n'ont décidément aucun respect pour le savoir.... »

    Sa langue claqua contre son palais alors qu'il secouait la tête de droite à gauche. Dans quel monde vivons-nous ? Pauvre, pauvre monde. Sa main gauche frotta sa mâchoire. S'il continuait dans ce sens, tout devrait bien se passer. Posant son coude sur la table, sa main comme appui pour soutenir sa tête, le blond regarda les pieds de l'inconnue. Finalement, ses yeux se levèrent en direction de la brune.

    « - Mais toi aussi, tu devrais faire attention... Tu pourrais finir par mettre du chocolat dessus. Avec le temps qu'il fait, ce serait plus agréable de lire dehors ? »

_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
You know that, yeah ? ♥
avatar
Messages : 360
Date d'inscription : 25/01/2009
Age : 20
Localisation : Dans un pot de crême glacé ♥

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   Lun 18 Juin - 13:28



Et la cervelle,
plutôt saignante ou à point ?
Libre


Décidément, il semblait très compréhensif. C'est vrai que les abrutis qui dessinaient sur les pages des livres ou qui n'avaient aucun scrupule à salir celles-ci n'avaient aucun respect pour le savoir. Harriet était bel et bien d'accord. Finalement, il n'était pas un si mauvais bougre. Lui adressant un sourire chaleureux, elle eut l'étrange réflexe de détailler ses yeux dont elle retenue la couleur. Un mauve semblable au sien. C'était fou ça, elle ne s'en était pas aperçu avant ! La tête penchée sur le côté droit, elle suivit le moindre de ses gestes, impassible et calme. Il ressemblait à un vieillard épuisé par la vie, installé comme il était. A cette pensée, Harriet étouffa un rire et regarda sur le côté, l'air moqueur.

Puis, le timbre grave de sa voix l'a rappela à l'autre avec une nouvelle remarque. Elle ? Surement pas ! Elle n'était pas aussi maladroite et elle traitait toujours les ouvrages qu'elle empruntait avec respect. Elle était même la première à gronder ceux qui ne leur prêtait pas un minimum de douceur. Certains en avaient déjà fait les frais, ici même, et ils s'étaient pris une étagère sur la tête. Harriet jeta un coup d’œil par la fenêtre. Aujourd'hui, le temps était claire et l'air chaud. C'est qu'il n'avait pas tort. Il valait peut-être mieux aller lire dehors. Elle serait d'ailleurs beaucoup plus tranquille qu'ici puisque dernièrement, elle se faisait toujours interrompre par quelqu'un ou quelque chose. Harriet acquiesça doucement et se tourna vers son livre qui n'avait absolument pas décollé de sa place initiale. Elle s'approcha et effleura la couverture du bout du doigt, tout en fourrant une main dans la poche gauche de sa veste.

Alors qu'elle y rangea l'emballage vide de sa barre au chocolat, elle s'empara de son livre et reprit sa place, près du jeune homme. Elle se mit face à lui et le fixa longuement. N'ayant pas enlevé sa main de sa poche, elle le regarda de manière neutre et lui demanda d'une voix stricte.
    « — Dis "Harriet Mihai" ! »
Ne prenant pas le temps d'attendre qu'il accepte de le faire, Harriet dégaina une barre chocolatée encore dans son étui et la glissa entre les lèvres de l'inconnu. Puis, après avoir fais cela, elle courut vers la porte à vive allure. Avant de s'éclipser, elle passa la tête dans l’entrebâillement et lui tira la langue. Puis, elle se retira avec une mine réjouie. Alors qu'elle déboulait dans le couloir comme une tornade, elle leva les bras pour imiter un avion. C'est alors qu'elle freina si brusquement qu'elle atterrit sur les genoux. Loin de se préoccuper de la douleur et du livre qui avait atterrit sur la première de couverture, Harriet prit une mine étonnée. Elle tapa délicatement son poing sur le plat de sa main gauche et se fit une réflexion à voix haute, comme quelqu'un qui viendrait de se souvenir subitement de quelque chose de très important.
    « — J'ai oublié de lui demander son nom, tiens ! Bon, tant pis, la prochaine fois. »
N'ayant pas envie de retourner à la bibliothèque pour le moment, elle se remit sur pied, s'empara de son livre et repartit en trottinant comme un petit lapin.



_________________
«Fragile comme une fleur, pâle comme la neige.
Ô ma belle enfant, montre moi tes crocs !
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-vicky.forumperso.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et la cervelle, plutôt saignante ou à point ? [Pv Mark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» "La vie plutôt que le courage abandonna ces soldats Français"
» transferts ITI et WP - préférez carte micro SD plutôt que la mémoire interne
» Plutôt félin ou équidé ?
» iPad mini 2 : plutôt à l’automne qu’au printemps ?
» [Résolu] Problème de saut plutôt dérangeant
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Experimental Project - 0 :: Harriet Mihai-
Sauter vers: