AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RP, le tout premier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niwie en Or et Femme de BATMAN
Niwie en Or et Femme de BATMAN
avatar
Messages : 366
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: RP, le tout premier.   Dim 3 Juin - 15:19

TOUT PREMIER RP
---------------------------------------------------------------------------------


( Je passerai le tout au correcteur après avoir manger )

/!\ SBAAM /!\


      << Et merde... >>

    C'est en un bruit sourd que ma tête vint cogner le parquet de ma chambre, bientôt suivie du reste de mon svelte corps. Comment avait-je fait mon compte, encore, pour dégringoler pareillement de mon lit pourtant pas si haut que cela ? Enfin, cela ne représentait que mes réveils quotidiens, au fond. Et le pourquoi du comment ne m'intéressait pas réellement, le fait y était et c'était cela le plus préoccupant. Aussi, c'est en me désintéressant totalement des quelques questions qui me défilaient à l'esprit, que j'entrepris de me relever bien maladroitement. C'est drôle le nombre de secondes qu'il me fallut pour effectuer ce dernier. Je n'étais absolument pas décidé à quitter ma chambre ce matin, tout comme le fait que je n'était guère alléchée par l'idée de faire "the voyage". Ce voyage que font la plupart des dresseurs, ils parcourent le monde, s'entre-combattent, arquèrent des informations plus-ou-moins inutiles sur des pokémons qu'ils ont ou non attrapés, traversent un nombre indéfinissable de région, etc. Pour au final arriver à quoi ? Arriver à combattre les maîtres dresseurs, la ligue ultime, imbattable, pour après partir à la retraite. Personnellement, ma retraite improvisée de dresseur, je l'avais déjà commencée. Et pas plus tard qu'hier. Car oui, j'avais reçu mon tout premier pokémon à l'âge de dix-sept ans et des brouettes, ce qui en sois peut paraître être un âge bien avancé pour commencer sa quête. Enfin quête, ce n'était pas vraiment le bon mot. Car oui, je n'avais pas l'intention de parcourir toutes les régions du monde -ou ne serait-ce qu'un tiers- pour combattre tout pokémon se dressant sur ma route. Non, je n'étais absolument pas faite pour cela. Malheureusement, ma mère n'avait pas vraiment le même point de vue. Dix-sept ans, c'était l'âge maximum pour quitter la maison, partir à l'aventure au gré du vent, se faire des connaissances, en apprendre toujours plus, pour ensuite aller se poser dans une petite ville tranquille -et si possible en pleine cambrousse, comme l'avait toujours fait ma famille jusqu'à maintenant- ou alors revenir à son point de départ. La région qui vous avait vue naître, marcher et bafouiller vos premiers mots. Bref, solitude et nullité à gogo. Et je préférais encore rester dans mon coin perdu de ville natale, que aller jouer les super-héros - ou plutôt devrais-je dire les super-dresseurs, dans les fougères. Région natale plus connue sous le nom de Bourg Palette. Ça y est, vous me suivez ? Petite ville de deux ou trois maisonnées, toutes se ressemblant comme deux gouttes d'eau -voir plus-, toute cette herbe tondue et minutieusement entretenue, cet extérieur si compressé dans lequel vous ne pouviez faire un pas sans rencontrer votre voisin -quoique non, les voisins, tout comme nous, ne sortent jamais de chez eux-, ce petit endroit de forme rectangulaire et assez désertique. Je ne voulais pas quitter tout cela, tout ce qui formait mon petit univers, au profit du monde extérieur si vaste et dangereux. Je m'auto-protégeais, en quelque sorte. Peut-être que c'était ça que je voulais au fond, et si ce n'était qu'appréhensions futiles ?

    C'est non sans un frisson, que je finis finalement à aligner mes deux pieds au sol. Les question tournaient à une vitesse incroyablement pulsée, cependant je n'y prêtais guère d'attention, alors que partie en direction de la salle de bain familiale. Me lavant abondamment les cheveux et le corps avant de m'enrouler dans une multitude de serviette, tel une momie d'Égypte dans ses rubans de blanc immaculés. Excepté le fait que les serviettes de mon placard devaient-être bien plus douces que ce avec lequel on enroulait ces choses aillant fait leur temps, avant de les mettre trois pieds sous terre. C'est drôle comment mon esprit peut divaguer ainsi, au gré d'un seul petit songe un peu trop poussé, étrange et très généralement à côté de la plaque.

    Ce fût mon éternel mini short ainsi que mon t-shirt blanc et ma veste dans les tons marrons, qui me tombèrent sous la main. Et que donc, j'enfilais sans me pauser la moindre question. Après cela, j'entrepris de peigner ma masse de cheveux volumineuse, avant de descendre à l'étage. Descendre par ce petit escalier se montra d'ailleurs bien compliqué, je dû bien trébucher trois fois contre les marches solides et glissantes, manquant pas moins de me ramasser tête contre terre pour la seconde fois de la journée. Sautant littéralement les trois dernières marches, je me retrouvais alors propulsée direction la cuisine, par cette poussée d'élan. Cuisine et salle à manger, de laquelle remontait une odeur d'œuf au plat et de tartines grillées. Alors que j'allais m'attabler, seule, à la longue table, ma mère se retourna et la poêle à la main, me lança un regard qui en disais bien trop long sur ce qu'elle pensait et dirait.

        << Robi... Combien de fois devrais-je te répéter de ne pas courir dans les escaliers, avant que cela ne rentre dans ta petite caboche, hum? Prononçât-elle, d'une voix pleine de reproches, avant de poser la poêle où chauffait encore deux œufs, pour s'en retourner à la cuisinière. Tiens-tu réellement à finir à l'hôpital, je ne sais quel membre plâtré ?
        - Non M'man. Et ce n'est pas Robi mais R O B Y N, dis-je, appuyant sur chaque syllabe, et tu sais très bien que je n'aime guère les hôpitaux. ... Les deux œufs sont pour moi ? >>


    C'est non sans un soupir qu'elle délaissa sa cuisinière pour venir s'installer à mes côtés, esquissant de la tête. Je m'empiffrais littéralement, alors que ma mère me faisait un semblant de discutions, parlant de tout et de rien. Tel était son habitude. Elle ne recevait pas beaucoup de réponse de ma part, mais cela ne l'empêchait pas de continuer son récit, jusqu'à ce que ma fourchette me glissa des doigts. Un bruit d'entre choque résonna, alors que de ma main gauche j'entrepris de m'essuyer la bouche avec la première serviette me tombant sous la main. Ça y est, nous étions retournées à ce sujet auquel je vouais un si grand sérieux à le contourner, ou plutôt l'éviter. Car quand ma mère commençait avec cela, ont était partit pour trois bonnes heures de discourt inutile, et ça se finissait très généralement en dispute.

        << Chérie, il serait peut-être temps de te mettre en route pour le monde extérieur, comme tous ces jeunes dresseurs... >>


    Mon rire retentit alors, sonnant très fortement faux.

        << Non merci, très peu pour moi. Dis-je, me levant brusquement. Non mais sérieux, tu veux me foutre à la porte ou quoi ? >>


    Je n'attendis pas de réponse, me dirigeant d'un pas décidé vers la porte. L'ouvrant et la passant, je ne lui adressais aucun regard, je ne lui lâchais qu'un "j'rentrerais pas tard, promis" que très peu pesé. Car oui, qu'est-ce-qu'elle en avait à faire de l'heure à laquelle je rentrais ? Peut-être qu'au fond, ce serait mieux pour tout le monde si je partais en voyage, loin. Mon pas était lourd et irrégulier, bien trop rapide. Alors que j'avançais en direction des fourrés, ne voulant qu'une chose, passer mes nerfs sur la première chose me tombant sous la main. Et bien évidement, cela ne se fit pas prier. Déjà ma voix résonnait dans cet endroit de verdure, alors que j'appelais mon unique pokémon, Flam'.


[ Apparition d'un pokémon sauvage.
Salameche lance griffe.
Merci.~ ]

_________________
    « Elle resta jusqu'au soir perdue, dans une rêverie douloureuse »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

RP, le tout premier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» explication du forum tout premier cochéles conditions
» Tout premier correcteur fantôme ?
» Marcher tout en étant bourré
» ♠ Tout est relatif, seul la Vodka est Absolut
» Création d'un groupe Tout sur RRTC
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MASTER-POKE-
Sauter vers: